Une situation sanitaire unique liée à la pandémie de Covid-19 a provoqué la fermeture des écoles, collèges et lycées à partir du 16 mars dernier. Immédiatement, l’impératif d’une continuité pédagogique s’est imposé à tous. Son défi : maintenir un contact régulier et éducatif entre les élèves et leurs enseignants.

Le bond en avant du numérique

Un contact d’autant plus nécessaire que la situation sanitaire avait imposé une distanciation physique. Un contact d’autant plus important que la communauté éducative ne pouvait laisser sans suivi des milliers de lycéens confrontés notamment à des impératifs d’examens et d’orientation.

De nombreux conseils et de nombreuses ressources ont ainsi été mis à la disposition des professeurs par le biais, notamment, du portail Eduscol. Parmi ces outils pour la continuité pédagogique, des fiches à destination des enseignants, mais aussi à destination des élèves.

Dans les faits, le passage à un enseignement en distanciel imposait d’aider les élèves à s’adapter à une situation particulière, à les responsabiliser face à la nécessité de ne pas interrompre l’acquisition de savoirs.

La Nation apprenante, les plateformes pédagogiques

Au cœur de cette situation, l’opération Nation Apprenante ouvrait la voie un des « cours augmentés » par la diffusion spécifique d’émissions, de programmes audio et télévisuels, de podcasts éducatifs.

Préalables matériels et lien évident entre les enseignants et les élèves, les outils numériques devenaient alors indispensables et prenaient les rôles de technologies d’information et de communication. La crise liée au Coronavirus allait constituer l’accélérateur de la numérisation de l’enseignement.

C’est dans ce cadre aussi que des plateformes comme PopLab ont pris essor et intérêt auprès de la communauté éducative. Leur rôle : faciliter l’adaptation de cours à une présentation, à des révisions et des devoirs donnés à distance.

Le bond en avant numérique, effet collatéral de la pandémie, allait ainsi permettre de relever le défi de la continuité pédagogique. Son intégration par la communauté éducative ouvrait, elle, la voie à la numérisation accélérée des supports et cœurs.

Share This